Rémy Dubibé : Rhizome

Rémy Dubibé : Rhizome

Dans le cadre de l’exposition collective  » Plus claire est la lumière… « , le 100ecs présente pour la première fois à Paris des œuvres de Rémy Dubibé, artiste plasticien et céramiste.

Espace de fabrication, de production et de diffusion d’évènements culturels, le 100ecs allie création artistique, démarche économique et réflexion sur la société et son évolution.

Avec Rhizome [en botanique le mot désigne les tiges souterraines ou subaquatiques grâce auxquelles certains végétaux, comme les bambous ou les fougères, se répandent et se multiplient], Rémy Dubibé présente des œuvres poétiques imprégnées des ambiances de jungle et de plage tropicales de son enfance, en Indonésie.

Il les évoque ici avec deux installations organiques et foisonnantes.

Chacune de ces installations est composée de petites sculptures en porcelaine non-émaillée, posées au sol ou suspendues en grappes dans des tissages. En contraste avec la vie des forêts tropicales ou des fonds marins, leur blancheur fantomatique fait penser à des ossements et nous plonge dans un monde irréel, évanescent, celui de la trace et de la mémoire.

Je suspends des “grappes ” nées d’un même rhizome invisible. Elles flottent, tombent vers le sol et sculptent un paysage organique au sein duquel le marcheur déambule. Je l’invite à se perdre. Est-ce une jungle défunte dont seul survit le souvenir blanc ? Est-ce une grotte où les stalactites tombent en grappes et hérissent le sol d’innombrables fractures ? Est-ce un fond marin dont les fruits et les étoiles de mer se répondent dans le silence des profondeurs ? Ou sont-ce simplement les souvenirs des luttes et des rondeurs auxquels s’accrochent les infants, ceux qui ne parlent pas ? Nul ne sait car le temps est troublé. Rémy Dubibé

L’esprit des lieux vibre dans des jeux mouvants et rythmés d’ombres et de lumières, pareils à ceux des sous-bois, et que fait mieux ressortir la blancheur de la porcelaine. C’est un univers fait de contrastes.

Fragilité et délicatesse de chacune des pièces qui composent les installations mais force qui, par effet de masse, se dégage de l’ensemble.

Exposition du 8 au 30 Janvier |21

www.100ecs.fr

Crédit Photo © Stefan Lubrina

 

Cet article a été publié dans la catégorie Agenda, Art.

 

Qu'en pensez-vous ?