ROMANS & ESSAI du W.E |

ROMANS & ESSAI du W.E |

CARAVANE | 1er Roman

Un huis clos d’une noirceur à faire fondre la banquise.

I am just going outside and may be some time. Lawrence Oates

L’heure du raid a sonné sur la base de Cap Prud’homme en Antarctique, et l’expédition s’annonce sous haute tension. Au volant des dameuses et des tracteurs qui permettent l’acheminement de provisions sur la station Concordia, sept hommes et une femme. Pour atteindre leur objectif, ils doivent parcourir 1200 kilomètres et se hisser à plus de 3000 mètres d’altitude dans des conditions extrêmes. Dix jours d’isolement total par -50°C, à slalomer entre des crevasses en plein blizzard. 

Dix jours au cours desquels le moindre imprévu peut tourner au désastre. 

Ici, la menace vient toujours de l’extérieur. Lorsque le charismatique leader du raid disparaît, tout le monde croit à un accident. Pourtant, son cadavre mutilé permet d’en douter. Et si, parmi les membres de l’expédition, quelqu’un n’avait pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin ?

Éditions Paulsen

IMMORALES |

HISTOIRES BDSM AU FÉMININ

Deux cents ans après Sade, le BDSM continue de fasciner et de parcourir la littérature érotique, de la plus consensuelle à la plus explicite – ainsi le succès de 50 nuances de Grey a-t-il témoigné du pouvoir d’attraction du SM sur nos sociétés. Tout en gardant sa force transgressive, le genre a su se renouveler en se féminisant, et en abandonnant derrière lui les clichés poussiéreux. Rassemblées dans ce recueil, sous la direction d’Octavie Delvaux, douze autrices le prouvent en apportant leur vision des relations BDSM, résolument moderne et frondeuse.

Que ce soit sous l’angle professionnel (Gala Fur, Alda Mantisse), autofictif (Chloé Saffy, Clarissa Rivière) ou même humoristique (Aurélie Stéfani), dans des scénarios mettant tout aussi bien en scène des personnages de soumises et de dominatrices, une pluralité de voix s’y exprime, réunies par la littérature.

Éditions La Musardine

J’AI MILLE ANS… |

Au Soudan. Au désert et à la mer. Aux marins des dunes, aux caravaniers des vagues. A tous ceux dont la trame étiolée se retisse ailleurs, loin des dunes et des vagues. Aux migrants.

Je viens de naître. J’ai mille ans. 

Amal est née au milieu de nulle part, dans un village d’orpailleurs et de contrebandiers au nord du Soudan, à deux pas de rien, dans la Maison rose, tout à la fois bordel et prison, habitée par des femmes magnifiques. Dont sa mère, splendide candace, majestueuse et protectrice.

L’exil comme seule issue, mère et fille quittent leur village, et se lancent dans un voyage peuplé de rencontres, d’amis, de dangers et de prédateurs. De rires et de pleurs. La Méditerranée puis l’Europe en ligne de mire. Le désert, ses nomades et ses guerriers, en mirage. Et, du haut de ses mille ans, Amal, avec sa naïveté de nouveau-né et sa sagesse de migrante, s’efforce de trouver une morale à l’absurde et au tragique, à chaque soubresaut de sa très jeune vie.

Éditions Récamier

LA MAISON AUX SORCIÈRES |

Les sœurs du Destin se tenant par la main, parcourant les terres et les mers, ainsi tournent, tournent, trois fois pour le tien, trois fois pour le mien, et trois fois encore pour faire neuf. Paix ! le charme est accompli. Macbeth, I, 3, Shakespeare

Trois femmes extraordinaires séparées par quatre siècles.
Un roman captivant sur la puissance des femmes et le pouvoir de la nature.

2019. Kate fuit Londres pour se réfugier dans une maison délabrée dont elle a hérité. Avec son lierre dégringolant et son jardin envahi par les mauvaises herbes, ce havre de paix la protège de son compagnon violent. Kate sent toutefois qu’un secret s’y tapit…

1942. Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, Violet est cloîtrée dans le grand domaine familial, étouffée par les conventions sociales. Elle vit avec le souvenir de sa mère, dont il ne lui reste qu’un mystérieux médaillon et une inscription étrange sur le mur de sa chambre.

1619. Altha connaît les secrets des plantes, savoir ancestral transmis de mère en fille. Nombreux sont les villageois à venir lui demander de l’aide. Pourtant, quand un fermier meurt piétiné par son troupeau, tous la pointent du doigt et l’accusent de sorcellerie.

Éditions Les Escales

LA PIERRE D’ORSO |

À travers l’Italie du XVIIe siècle, un orphelin mène la quête d’une vie : honorer la mémoire de sa mère assassinée. Un roman envoûtant et crépusculaire. 

Duché de Milan, 1608. Sous des bourrasques de neige, Orso, brisé par la fièvre, assiste au martyre de sa mère. Tandis que le corps de la suppliciée bringuebale au bout d’une corde, le garçon perçoit les bribes d’une dispute entre un moine et un cavalier manchot avant de perdre connaissance. Il se réveille dans un couvent à des lieues du drame ; une seule aspiration guidera désormais sa vie : retrouver la dépouille de Mammina et lui offrir une sépulture.

Éduqué comme un enfant de Cour, Orso développe des talents exceptionnels pour les mathématiques, le dessin et la gravure, qui lui permettront de survivre chez différents maîtres artisans, graveurs, luthiers ou horlogers, dont il croisera la route à Brescia, Padoue, Venise et Rome, sans jamais renoncer à accomplir la mission qui le hante.

La Pierre d’Orso, c’est l’obsession d’un orphelin pour la mémoire de sa mère à travers les états italiens d’un XVIIe siècle ravagé par les guerres et les épidémies. Dans la lignée de La Religion de Tim Willocks, Xavier Champenois signe un roman envoûtant et exaltant, d’une infinie richesse.   

Éditions Récamier

LES CHANTS D’AMOUR DE WOOD PLACE |

Une fresque historique magistrale. L’histoire puissante d’une famille africaine-américaine, de l’esclavage à aujourd’hui.

Ceux qui marchaient dans les ténèbres, aux jours anciens, chantaient des Chants de douleur – car leur cœur était las. C’est pourquoi j’ai placé en tête de chacune des réflexions de ce livre une ligne musicale, écho qui me hante de ces vieux chants mystérieux par lesquels l’âme de l’esclave noir a parlé aux hommes. Déjà quand j’étais enfants, ces chants me troublaient étrangement. Ils venaient, un par un, d’un Sud qui m’était inconnu, et pourtant, je les reconnaissais comme s’ils étaient miens, comme s’ils me parlaient de moi. W.E.B. Du Bois, ‘Les chants de douleur’, Les âmes du peuple noir

Depuis l’enfance, Ailey passe ses étés dans la petite ville de Chicasetta, en Géorgie, là où la famille de sa mère vit depuis l’arrivée de leurs ancêtres esclaves. Ailey s’est toujours battue pour son identité, combat compliqué par des traumatismes transgénérationnels, ainsi que par des chuchotements de femmes – ceux de sa mère, Belle, de sa sœur, Lydia, et d’une longue lignée matriarcale – qui poussent Ailey à accomplir ce qui leur a été refusé.

Pour se réconcilier avec qui elle est, Ailey embarque pour un voyage dans le passé de sa famille, dévoilant les récits poignants de générations d’ancêtres – autochtones, Africains, Européens – dans le Grand Sud. Ce faisant, Ailey doit apprendre à accepter son héritage, une histoire d’oppression et de résistance, de servitude et d’indépendance, de cruauté et de résilience qui cristallise l’identité même des États-Unis.

Éditions Les Escales

LES COQUELICOTS |

Quand une pute ouvre sa gueule…

Un roman transgressif et subversif qui brise tous les tabous de la sexualité féminine et masculine en terre musulmane.

Il m’a fallu traverser la mer, supplier la pierre, vendre mes illusions au premier vent qui se lève et qui promet liberté, dignité et sérénité, avant d’intégrer quelques évidences qui décryptent notre chaos neuronal collectif.
Cette affreuse mélasse où fermentent des millions de zombies ahuris résulte d’une seule cause : la faim. Une faim obsédante, qui ulule même quand les placards débordent de victuailles. Une faim absurde, irrationnelle et obscène, nourrie par les disettes cycliques, engraissée par la cupidité des maîtres successifs et abusifs, excitée par des prêcheurs aux yeux révulsés et à la voix stridente, qui décrivent le paradis comme une foire gargantuesque où les musulmans se bâfrent tels des cochons de tout ce qui leur tombe sous la dent.
Chômeurs et chômeuses, pauvres et pauvresses, gueux et gueuses, déchets scolaires, accros au shit, à la seringue, aux médocs, à la colle forte, ne restent aux inutiles que la mer à traverser clandestinement ou les barbus à servir ouvertement.
J’ai fait semblant de servir les barbus parce que moi aussi j’avais (et j’ai encore) faim.

Éditions Plon

PAUL GUILLAUME |

Marchand d’art et collectionneur.

Charmeur, ambitieux, visionnaire, passionné de peinture mais aussi des arts d’Afrique et d’Océanie : qui était vraiment Paul Guillaume ?

Jeune homme issu d’un milieu modeste, il est devenu l’un des marchands et collectionneurs d’art moderne et d’art africain les plus importants de l’Europe des années 1914-1934 vivant entouré d’œuvres de Modigliani, Soutine, Matisse ou encore Picasso.
Trois rencontres ont été décisives dans l’ascension fulgurante de ce redoutable homme d’affaires, celle du poète Guillaume Apollinaire, du collectionneur américain Albert Barnes, et de son épouse Juliette Lacaze.
À travers son histoire, découvrez le destin d’œuvres majeures du XIXᵉ et du début du XXᵉ siècle que l’on peut admirer au musée de l’Orangerie.

Éditions Flammarion

 

Cet article a été publié dans la catégorie Livres.

 

Qu'en pensez-vous ?