Juliette Agnel

Juliette Agnel

Née en 1973, Juliette Agnel a fait des études d’arts plastiques et d’ethno-esthétique, et aux Beaux Arts de Paris.

Une rencontre avec Jean Rouch l’amène sur les routes de l’Afrique pendant plus de 10 ans.

En 2011, elle conçoit et fabrique une machine : la camera obscura numérique avec laquelle elle filme et photographie.

Soutenue par Michel Poivert qui l’invite au séminaire photographique en 2012, son travail sera exposé en Corée du Sud, en Norvège ou en France, notamment à la FIAC, aux Nouvelles Vagues du Palais de Tokyo (2013), à l’exposition Close to me de Guillaume Lasserre (2015), au Mois de la Photo (2015), à Paris Photo (2016).

Elle a bénéficié d’une exposition personnelle à L’Espace Van Gogh à Arles en 2014 et est invitée par Léa Bismuth, aux Tanneries d’Amilly en 2017.

Elle poursuit son travail de recherche vers les paysages extrêmes lors d’une expédition au Groenland en 2018 et est invitée à produire et montrer ce travail, «les Portes de glace» au centre d’art Labanque (Béthune) pendant l’année 2018-2019 pour le 3e volet de la trilogie sur Georges Bataille (La traversée des Inquiétudes, commissaire Léa Bismuth) et à Chaumont-Photo-sur-Loire en parallèle.

www.julietteagnel.com

 

Cet article a été publié dans la catégorie Photographie.

 

Qu'en pensez-vous ?