Le joueur d’échecs

Le joueur d’échecs

Tout d’abord, il y a ce magnifique coup de crayon et sa palette de couleurs. Grand maître de l’aquarelle, l’auteur de la BD – David Sala, transcende le récit de sa vision multicolore et lumineuse.

Stylisant les costumes de ses personnages, ainsi que la décoration, l’auteur s’est attaché à mettre en avant une palette de motifs inspirée de l’art déco et de l’art nouveau.

Et puis vient l’histoire, librement adapté du dernier roman de Stefan Zweig écrit en 1943 avant son suicide.

Découvert il y a une vingtaine d’année par l’auteur durant ses années d’études, le texte n’a cessé de résonner en lui, par son écho au contexte politique actuel, par le thème du triomphe de la barbarie et de la brutalité face à la culture.

Le Joueur d’échecs raconte l’histoire d’un duel entre deux maîtres d’échecs sur un paquebot en partance de New York pour Buenos Aires, en 1941. S’y trouve le champion du monde en titre, Monsieur Czentovic, et un aristocrate viennois, dont l’incroyable maîtrise du jeu est née dans l’antre de la tyrannie.

Ce dernier ayant été enfermé, et psychologiquement torturé, dans une geôle sous l’occupation nazie, ne trouvant son salut qu’à travers un livre sur les échecs.

Éditions Casterman
128 pages

Retrouvez la BD en à la vente sur notre site [via Amazon] en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

 

Cet article a été publié dans la catégorie BD.

 

Qu'en pensez-vous ?