Photo Saint Germain

Photo Saint Germain

Chaque année, PhotoSaintGermain réunit une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies de la rive gauche autour d’un parcours photographique. Rencontres, projections, signatures et visites d’atelier rythment la programmation, en regard des expositions présentées.

Autant de rendez-vous qui abordent les grandes tendances de la photographie contemporaine et questionnent ses dispositifs de valorisation et de diffusion.

L’année 2020 devait marquer les 10 ans de PhotoSaintGermain. 10 ans d’échanges, de rencontres, de découvertes. 10 ans de création, de soutien aux artistes comme aux lieux qui les défendent.

Édition après édition, le festival a su se faire une place dans le paysage de la photographie, et accueille chaque année un nombre croissant de visiteurs. Une reconnaissance critique et un succès public qui prouvent la nécessité
de son existence, au cœur d’un territoire indissociable du patrimoine intellectuel de la ville.

C’est pour tous ceux qui suivent et soutiennent ce festival que les organisateurs ont décidé de reporter l’édition 2020 en ce mois de Janvier.

Pour cette nouvelle édition, on pourra découvrir au sein de l’Académie des beaux-arts, sous la direction exceptionnelle de la Commissaire Sylvie Hugues, l’exposition L’Odeur de la nuit était celle du jasmin de Flore.

Indochine, mousson, moiteur, beauté du Mékong et dangers de la nuit… les récits des grands-parents de l’artiste photographe FLORE, ayant vécu à la même époque et sur les mêmes lieux que Marguerite Duras, ont baigné son enfance d’insondables mystères qui nourrissent aujourd’hui un imaginaire commun entre elle et l’écrivaine.

Autre lieu, plus classique au vu de la thématique, la Galerie l’Inlassable propose les travaux de deux artistes Caroline Corbasson et Andréa Montano.

Caroline Corbasson est une artiste plasticienne née en 1989.
Elle développe depuis plusieurs années un travail interrogeant les relations entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, en puisant son inspiration dans les sciences. Ses dessins, sculptures et films scrutent minutieusement les mystères de l’Univers.

Andréa Montano est un photographe né en 1990.
Son travail est nourri par la peinture, la lumière et les instants suspendus des toiles de Vermeer, le clair-obscur de Caravage, et plus largement la représentation du corps à travers les siècles. Il s’intéresse aux humains et au désir qui les anime. Sa pratique, exclusivement argentique et au moyen format, aboutit souvent par des tirages qu’il réalise lui-même en laboratoire.

Pour PhotoSaintGermain, ils s’associent en livrant un travail unissant deux sciences a priori éloignées : l’astrophysique et la botanique. Ces deux champs de recherche leur inspire une série photographique intitulée « Tracks » (rails, chemins, traces).
Les tirages au charbon, présentés en diptyque, révèlent une filiation lointaine entre les règnes végétal et minéral.

Autre lieu, autre ambiance, la Librairie des Alpes présente la série Sur la piste de Big Foot de Guy Le Querrec.

Cent ans après le massacre de Wounded Knee en 1890, où l’armée américaine assassina le chef Big Foot et les siens, les cavaliers lakotas (Sioux) repartent sur les traces de leurs ancêtres.

Guy Le Querrec de Magnum Photos, entraîné par Jean Rochard, fait partie de la troupe. Il a suivi la totalité de cette chevauchée par un froid polaire dans le décor de neige des montagnes du Dakota : « J’ai appris deux mots, froid et
courage ».

www.photosaintgermain.com

 

 

Qu'en pensez-vous ?