La Pintade – la Reine des tables festives

La Pintade – la Reine des tables festives

Qui suis-je? Déjà connue en Égypte Pharaonique, très appréciée durant l’Antiquité par les Grecs, Aristote en raffolait, et les Romains. Je suis….je suis : la « Numida Meleagris » toujours plébiscitée de nos jours.

Vous avez trouvé….Il s’agit de la pintade qui sera sur nos tables pour les fêtes de fin d’année. Cette volaille toute auréolée par les mythes et les légendes a conquis tout le Bassin Méditerranéen, l’Asie et l’Amérique. Ce gallinacé, comme la poule et la caille, est omnivore et vit en petits groupes.

Elle se nourrit de verdure, de baies, de graines et d’insectes. Les chefs adorent la cuisiner : traditionnellement, à la vapeur, au wok, en papillotes, à la plancha, poêlées ou au barbecue, elle a mille façons de vous surprendre. Et cherry on the cake, elle est peu calorique. Parfait pour tempérer les abus en fin d’année.

Une idée de recette pour Noël et l’Avent :

La Pintade au Champagne :
– les ingrédients : 1 pintade – 1 barde de lard – 80 g de beurre – 200 g de petits champignons – 15 cl de crème fraîche – 1/4 de l de Champagne – Sel, Poivre
– la préparation : Cuire la pintade bardée et assaisonnée avec la moitié du beurre dans une cocotte pendant 40 minutes. Faire sauter les champignons dans le reste de beurre. Mouiller avec le Champagne. Ajouter la crème fraîche. Faire réduire des 3/4. Débarder la pintade. La dresser et la servir nappée de sauce.

Très Très Bon. Un régal. A consommer sans modération. 

La destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent.

Texte : Lili QUINT

 

 

Qu'en pensez-vous ?