ROMANS DU W.E |Éditions BABEL

ROMANS DU W.E |Éditions BABEL

Pour votre Week-End au coin du feu, les Éditions Babel vous proposent 2 romans noir…

LA LAVEUSE DE MORT |

Kurdistan, 1986.

Lorsque la frêle Frmesk vient au monde, elle n’est pas la bienvenue aux yeux de son père. Ce n’est qu’une fille. De plus, son crâne chauve de nourrisson porte une petite tache de cheveux blancs. Est-ce un signe d’Allah ? Est-elle bénie ou maudite ?
La mère de Frmesk craint pour la vie de sa fille. Quand son mari menace de l’enterrer vivante, elle ne voit d’autre solution que de la confier à ses propres parents.
Gawhar, la grand-mère maternelle de Frmesk, est laveuse de mort. Elle s’occupe du corps des femmes que personne ne réclame, ne veut toucher ni enterrer : des femmes assassinées dans le déshonneur et la honte. Son grand-père est un colonel à la retraite qui, contrairement à sa femme, ne lit pas uniquement le Coran mais possède une riche bibliothèque. Ce foyer bienveillant ne parviendra qu’un temps à protéger Frmesk des inexorables menaces physiques et psychologiques qui se resserrent sur elle, dans un pays frappé parla guerre, le génocide et la haine.

La Laveuse de mort est un roman violent sur la vie d’une enfant — puis d’une jeune femme — exposée à l’extrême.

LE RÉSEAU POURPRE |

Par une journée d’été caniculaire, l’inspectrice Blanco fait irruption dans la villa d’une famille madrilène de la classe moyenne et se rue dans la chambre d’un adolescent.

La scène diffusée en direct sur l’écran de son ordinateur dépasse l’entendement : une jeune fille y subit d’atroces sévices avant d’être méthodiquement assassinée par deux hommes masqués.

Si le garçon est arrêté devant des parents consternés d’avoir pu engendrer un tel détraqué, pour la brigade, le cas est loin d’être isolé. Voilà des mois qu’elle piste le sinistre Réseau Pourpre, spécialisé dans les «snuff movies», ces films clandestins diffusés exclusivement sur le «Dark Web», à destination de voyeurs prêts à payer des fortunes leur macabre addiction à la violence. Un business juteux qui se passe aisément de décors, de fondus enchaînés et d’effets spéciaux, puisque les suppliciés ne sont pas des acteurs.

Pour la plus célèbre flic d’Espagne, cette enquête revêt en outre une importance toute personnelle : son fils a été séquestré voilà huit ans par ce même réseau, et il se pourrait bien que de victime il soit devenu bourreau.L’enquête explore tant le Madrid des beaux quartiers que celui de ses banlieues oubliées et déterre de bien obscurs secrets de famille remontant à l’ère franquiste. Noyant son désespoir dans la grappa et les nuits blanches des bars à karaoké, ici plus que jamais, Elena Blanco est une femme forte qui veut comprendre.

Mais l’amour d’une mère pour son fils obéit-il toujours aux lois de la raison ?

Éditions BABEL

 

Cet article a été publié dans la catégorie Livres.

 

Qu'en pensez-vous ?