Simone Veil

Simone Veil

Mille Vies, Un Destin

Indépendante, engagée et libre. Simone Veil était une femme de conviction et un personnage au destin exceptionnel qui a vécu mille vies en une seule.

78651. C’est le nombre qui sera gravé sur le bras de Simone Veil à son arrivé à Auschwitz, et qu’elle conservera jusqu’à sa mort, stigmate de l’ignominie des camps.

Elle retrouve la France en mai 1945 et choisit de taire les souvenirs de cette jeunesse en déportation.

Nantie d’une licence en droit et d’un diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris, elle obtient, en 1956, le concours de la magistrature et prend en charge les affaires judiciaires comme haut fonctionnaire de l’administration pénitentiaire. Elle devient en 1970 secrétaire général du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Parfais, je me demande si les jeunes d’aujourd’hui ont conscience de ces luttes. Le danger, pour les nouvelles générations, c’est de croire que ce combat est gagné. Simone Veil

De la justice à l’Europe en passant par la vie de Ministre, la vie de Simone Veil est retracée chronologiquement dans ses moindres faits et sentiments.

Fille, épouse, mère, grand-mère, mais aussi arrière-grand-mère, toute sa vie, elle a su rattraper le temps perdu et retrouver sa juste place au sein du foyer familial.

À travers des témoignages inédits, l’auteur Amandine Deslandes dessine aussi une Simone Veil plus intime et méconnue, la mère de famille, l’épouse, la femme de lettres et de culture. C’est le portrait exceptionnel d’une Immortelle entrée au Panthéon dont la vie éclaire l’évolution de toute la société française.

City Éditions

 

Cet article a été publié dans la catégorie Livres.

 

Qu'en pensez-vous ?